Documentation Gratuite

Contactez-nous 01.46.00.67.79

Agenda des expositions mode 2019 : save the dates !

Faisant partie intégrante de la culture française, la mode s’expose sous toutes ses coutures en 2019.

Que ce soit dans les musées dédiés à l’art de la mode et de l’industrie textile ou lors d’expositions consacrées aux icônes de la haute couture, découvrez l’agenda des expositions mode à venir cette année !

agenda expositions mode 2019

© Adobe stock – okalinichenko

Documentation Gratuite

Contactez-nous 01.46.00.67.79

Paco Rabanne, métallurgiste de la mode

Le créateur Paco Rabanne est mis à l’honneur au musée Le Secq des Tournelles à Rouen jusqu’au 19 mai 2019.

Surnommé par ses pairs « le métallurgiste », l’artiste subversif, véritable roi du détournement, s’expose à travers une collection à son image, à la fois éblouissante et délirante.

Passé maître incontesté dans l’art de créer des pièces en cotte de maille, plaques en rhodoïd ou piquées de sequin et de feuilles d’aluminium, le couturier hors-norme a créé une révolution dans le monde de la mode.

Tout naturellement, c’est donc le musée de la ferronnerie qui lui dédie cette année une exposition très visuelle, composée de vidéos, de documents d’archives, de magazines et de pièces rares du créateur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

NAOMI CAMPBELL WEARING FALL WINTER 2018 OUTFIT ON THE COVER OF @vogueparis SEPTEMBER ISSUE / @naomi @emmanuellealt @mikaeljansson @juliendossena

Une publication partagée par Paco Rabanne (@pacorabanne) le

  • : Musée Le secq des Tournelles, 2 Rue Jacques Villon, 76000 Rouen
  • Quand: Du 7 décembre 2018 au 15 mai 2019
  • Site: museelesecqdestournelles.fr

Adrian et Alaïa – L’art du tailleur

Jusqu’au 23 juin prochain, l’Association Azzedine Alaïa met en lumière l’ « Art du Tailleur » à travers une exposition hommage réunissant le travail de deux couturiers de renom : le franco-tunisien Azzedine Alaïa et l’Américain Gilbert Adrian.

Pour la première fois, ces deux artistes ayant marqué l’histoire de la mode sont exposés et se retrouvent dans un face à face unique, dans la Galerie parisienne Azzedine Alaïa.  27 modèles de tailleurs signés Azzedine Alaïa se retrouvent en miroir, face à 27 modèles créés par le costumier Gilbert Adrian, l’ayant inspiré tout au long de sa carrière.

Un moment fort à vivre pour tous les amateurs de mode et de stylisme en quête d’intemporalité, d’élégance et de (re)découverte des lignes et des coupes de deux légendes de la couture.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

“Azzedine Alaïa collectionneur”. The first exhibition dedicated to Azzedine Alaïa lifetime passion, collecting masters of fashion, art, design. Opening to the public at 18 Rue de la Verrerie in Paris @associationazzedinealaia on January 21st, the parallel exhibition “Adrian and Alaïa, the art of tailoring” will run to June 2019. Under the direction of Olivier Saillard the exhibition highlights the construction of the jacket. Gilbert Adrian was a designer in great esteem by Azzedine Alaïa who collected over the years the most extensive collection of Adrian’s suits. @azzedinealaiaofficial #azzedinealaia #alaia #maisonalaia #gilbertadrian @oliviersaillard christophvonweyhe

Une publication partagée par Maison Alaïa (@azzedinealaiaofficial) le

YSL : Robes Mondrian et collections Claude Lalanne

Après le succès incontesté de «L’Asie rêvée d’Yves Saint Laurent», le Musée Yves Saint Laurent dévoile une nouvelle exposition consacrée aux pièces iconiques et aux collaborations phares du créateur.

Dès le 12 février 2019, plus d’une cinquantaine de modèles mythiques ayant marqué l’histoire de la mode française seront exposés au 5 Avenue Marceau, Paris 16ème.

Robes Mondrian, robes Poliakoff, robe de mariée Babouchka, robes sculpturales nées de la collaboration entre Yves Saint-Laurent et Claude Lalanne… Cette exposition inédite est une occasion rêvée de traverser le temps et de voir (ou revoir) de près les collections visionnaires et avant-gardistes du designer, créées entre 1965 à 1969 et devenues depuis un symbole de la French touch !

  • : Musée Yves Saint Laurent, 5 Avenue Marceau, 75016 Paris
  • Quand: Du 12 février au 31 décembre 2019
  • Site: museeyslparis.com

Habiller l’opéra, costumes et ateliers de l’Opéra de Paris

À partir du 25 mai 2019, le Centre national du costume de scène propose une exposition événement consacrée à l’histoire du costume de l’Opéra national de Paris, de l’ouverture du Palais Garnier à nos jours.

Célébrant le 350e anniversaire de l’Opéra de Paris, cette exposition composée d’une centaine de costumes et de toiles de décor, met en avant la créativité des costumiers et le savoir-faire des ateliers de couture.

Grâce à cette exposition entièrement dédiée à l’Opéra, le CNCS donne à chacun l’occasion de s’immerger dans le monde du spectacle à travers des créations lyriques hautes en couleurs, issues des collections du CNCS, du Palais Garnier et de l’Opéra Bastille.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Harmonie Bataille (@harmoniebataille) le

  • Où : Centre national du costume de scène, Quartier Villars Route de Montilly, 03000 Moulins
  • Quand: Du 25 mai au 3 novembre 2019
  • Site: http://www.cncs.fr/

Dos à la mode

Le Musée Bourdelle nous parle de mode en attendant la réouverture du Palais Galliera, prévue fin 2019. L’exposition hors-les-murs «Dos à la mode» se consacre aux mille façons dont on peut choisir d’habiller ou de dévoiler le dos, ainsi qu’aux créateurs l’ayant orné au fil des époques.

Partie du corps attirant tous les regards, le dos est depuis toujours paré ou travaillé pour souligner sa silhouette : traîne, décolletés, motifs ajourés…

L’exposition Dos à la mode présente une large collection de silhouettes de haute couture et prêt-à-porter ainsi qu’un important panorama de vêtements de travail et d’uniformes vus de dos, du XVIIIe siècle à nos jours.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L’extraordinaire silhouette en feutre de laine de Yohji Yamamoto, une sculpture à elle seule, et chatoyant au fond, la robe trench-coat à traîne de Jean-Paul Gaultier : Quelques unes des merveilles de l’#exposition #Backside #FashionFromBehind , conçue par le @palais_galliera , à découvrir dès aujourd’hui au #MuseeMode&Dentelle de Bruxelles, à deux pas de la Grand Place. …. Et en juillet prochain, en écho aux #dos puissants des sculptures de Bourdelle, nous accueillons l’exposition au @museebourdelle ! Bravo @a.samson.paris son commissaire pour son talent, bravo aux formidables équipes du Palais Galliera et du Musée Mode et Dentelle de Bruxelles pour une mise en scène impeccable ! Merci @mirenarzalluz de prolonger ce dialogue sculpture-couture si passionnant, on a hâte de le voir se déployer chez nous en juillet 2019. #Backside #expoDos #openingtoday #CoutureSculpture #GallieraHorsLesMurs #Parismusees #Brussels #Bruxelles #Fashionexhibition #YohjiYamamoto #JeanPaulGaultier #JeanLoupSieff #MartineSitbon #sculpture #dos #AntoineBourdelle

Une publication partagée par Musée Bourdelle (@museebourdelle) le

Bien dans ses pompes ? La chaussure, la marche, la démarche

Avec l’exposition « Bien dans ses pompes », le MAD réfléchit à la place qu’occupent les chaussures dans nos vestiaires et dans nos vies. Elle s’attache aussi à notre façon de marcher à travers le monde, de la fin du Moyen-Âge à nos jours.

Talons, semelles plates, bouts pointus… Nos souliers ont-ils une incidence sur notre démarche et notre façon de marcher ?

Si l’exposition « Bien dans ses pompes » offre un panorama complet de la chaussure (souliers cultes, chaussures militaires, chaussons de danses, chaussures de sport et baskets de 1890 à nos jours…), elle met surtout en lumière la manière dont elle conditionne nos comportements et notre manière de se déplacer.

  • Où : MAD – Musée des Arts Décoratifs, 107-111 rue de Rivoli, Paris
  • Quand : Du 7 novembre 2019 au 23 février 2020
  • Site : https://madparis.fr/

Grace de Monaco, Princesse en Dior

Fermé depuis le 7 janvier 2019, le musée Dior à Granville rouvrira ses portes le 27 avril prochain, pour présenter l’exposition «Grace de Monaco, princesse en Dior».

Le musée consacre son exposition de réouverture à l’actrice fétiche d’Alfred Hitchcock, devenue de Princesse de Monaco en 1956. Il met ainsi la lumière sur la personnalité et le style, dessiné par Dior, d’une véritable icône de mode.

Les visiteurs pourront découvrir une sélection d’environ 90 robes hautes couture Dior, extraites de la garde-robe personnelle de Grace de Monaco. 90 tenues pour célébrer les 90 ans de la naissance de la Princesse. Ces pièces de légende seront accompagnées d’une sélection de portraits, d’extraits de films d’actualités et de photographies de reportage, de croquis de modèles Dior et de flacons de parfums.

À travers cette exposition, le musée Dior fait résonner l’histoire royale avec la mode et dévoile une collection jusqu’ici précieusement gardée par le Prince Albert II au Palais Princier de Monaco.

Fermer

RAPPEL IMMÉDIAT ET GRATUIT !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.